Homesickness

Hello everyone!

Coucou tout le monde!

Homesickness is a very common thing.

I did never really understand how it was until I moved abroad alone. To be honest, I thought I would be fine as I’ve already lived far away from my grand parents, cousins, etc. But oh man, I was so far from the truth.

Le manque de chez-soi/le mal du pays est une chose très commune.

Je n’avais jamais vraiment compris à quoi cela ressemblait jusqu’à ce que je déménage seule à l’étranger. Pour être honnête, je pensais que j’allais pas ressentir de manque comme j’ai déjà vécu loin de mes grand parents, cousins, etc. Mais oh la la, j’étais loin de la vérité.

We all have our own ways to react when we leave our « family house «  aka comfort zone (for most of us). Some people may find it very easy, love it right from the beginning, others will find it tricky but will get over it quite fast, and then there’s people that need a bit more time than others… I consider myself belonging to the last category.

On a tous nos façons de réagir face au manque de chez-soi quand on quitte notre « cocon familial » c’est-à-dire notre zone de confort (pour la plupart d’entre nous). Certains trouveront ça facile, aimeront ça dès le début, d’autres trouveront ça plus difficile mais feront avec assez vite, puis il y a des personnes qui ont besoin d’un peu plus de temps…je pense faire partie de la dernière catégorie.

First days, and weeks you’ll probably feel fine but suddenly you feel more and more empty. This emptiness feels weird; I can’t describe it better than assisting to a rock’n ‘roll concert but with no sound, not hearing anything. You feel alone even if you’re surrounded.

That feeling was the first sign for me; I knew I was starting to feel homesick.

This feeling is reinforced by the fact that you’re out of your comfort zone (home) and you have no possibility to « get back » to a similar feeling of comfort zone where you are (abroad in my case). Moreover, you slowly become nostalgic, very nostalgic. Nostalgia is the thought of all those things that were « better » in the past. You suddenly understand why people tend to say that « grass is always greener on the other side ». However, during these past few months I’ve found things that have helped me to get through this uncomfortable period.

Les premiers jours et semaines, on se sent très bien mais petit à petit on éprouve de plus en plus un vide. Ce vide est bizarre; je le décrirais comme assister à un concert de rock’n’roll mais sans son, en entendant rien. On se sent seul alors qu’on est entouré.

Pour moi, ce sentiment était le premier signe du manque.

Ce fameux sentiment est renforcé par le fait de se trouver loin de sa zone de confort et de n’avoir aucun moyen de se procurer ce même sentiment de confort là où l’on se trouve. De plus, on est de plus en plus nostalgiques, très nostalgiques. La nostalgie est la pensée de toutes ces choses qui paraissent beaucoup mieux que ceux du moment présent. Soudain, la citation « l’herbe est toujours plus verte chez le voisin » prend tout son sens. Mais, durant ces derniers moins j’ai trouvé pas mal de choses qui m’ont aidé à surmonter cette période inconfortable. 

Tip n°1: Accepting it, being aware that it’s normal, and talking about it.

Conseil n°1: Accepter le manque, être conscient du fait que c’est normal, et en parler.

  • Talking about how you feel is the first step to get over something. You feel lighter, better and understood in most cases.
  • Extérioriser nos sentiments est le premier pas pour les surmonter. Ca libère d’un poids, on se sent mieux et compris dans la majorité des cas.

Tip n°2: Going out, getting yourself moving, even if it’s only for a walk. Finding yourself occupations.

Conseil n°2: Sortir, bouger, ne serait-ce qu’aller se promener. Se trouver des occupations.

  • Keeping your mind focused on other things can help you to move forward. I personnally like to watch some Youtube videos, work out or go for a coffee with my friends.
  • Garder son esprit concentré sur d’autres choses aide à aller de l’avant. Personnellement j’aime regarder des vidéos Youtube, faire du sport ou aller boire un café avec mes amis.

Tip n°3: Sharing your life with those you miss; FaceTime, texting, Instagram, diary,…

Conseil n°3: Partager sa vie avec ceux qui nous manquent; Face Time, sms, Instagram, journal intime…

  • This will make you excited to discover things where you live. you’ll have a goal; find some things to share and that will probably make you as happy as those who will receive news from you. I love to post Instagram photos, and maintaining blog is a huge passion of mine. Putting thoughts into words is very therapeutic.
  • Cela motive à découvrir des choses là où l’on vit, on se crée un but; trouver des choses à partager. On sera tout aussi heureux que ceux qui recevront de nos nouvelles. J’adore poster des photos sur Instagram, et maintenir un blog est une grande passion pour moi. Transformer les pensées en mots est très thérapeutique.

Tip n°4: Looking at the big picture

Conseil n°4: Dédramatiser, prendre du recul

  • When feeling alone, as humans we tend to focus on what’s happening in the moment, apprehend future and regret the past. Thus, I think that looking at the big picture is very helpful and important. A year in your whole life is not that long, it may feel long and difficult but you have to remember that it’s only a little tiny fraction of your life. That this mini chapter of yours is teaching you a whole lot of things that you’ll be grateful for in the future.
  • Quand on se sent seul, étant humain on a tendance à se focaliser sur les choses qui se passe au moment présent, à appréhender le futur et à regretter le passé. Cependant, je pense que prendre du recul est regarder « le grand tableau » de ce qu’il se passe est très important et rassurant. Une année dans une vie n’est pas si long, cela peut paraître long et difficile mais il faut se dire que ce n’est qu’une toute petite fraction de notre vie. Ce mini chapitre, nous apprend un tas de choses dont on sera reconnaissant plus tard.

 

Tip n°5: Mark in your calendar when you’re going back home

Conseil n°5: Marquer dans son agenda quand est-ce qu’on retourne à la maison

  • When you plan ahead when you’re going back, you feel immediately better. It creates you something to look forward to and you know you’ll see your loved ones soon. 
  • Quand on planifie en avance quand est-ce que l’on retourne à la maison, on se sent immédiatement mieux. Cela crée un événement qu’on attend avec impatience et l’on sait qu’on va bientôt revoir ses proches. 

Homesickness is temporary. Everyone feels homesick at least once in their lives (expect very lucky ones). It’s a part of our life journey and will only make us understand better how important family is and knowing where you’re coming from. I already feel much more confident and independent than a few months ago. As cliché as it can sound: « ready to face the future »!

Le manque de chez-soi/le mal du pays est éphémère. Chacun d’entre nous ressent ce manque au moins une fois dans sa vie (sauf les plus chanceux). C’est une partie du séjour de la vie et ne fera que nous faire mieux comprendre l’importance de la famille et de savoir d’où l’on vient. Je me sens déjà bien plus confiante et indépendante qu’il y a quelques mois. Aussi cliché que cela puisse paraître : «  je suis prête à affronter le futur »!

xx, Ellen

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s