GAP YEAR, yes or no ?

Hello everyone ! 

Coucou tout le monde ! 

“A gap year needs a good reflection, it’s not an option.”

“Une année sabbatique nécessite une vraie reflexion, ce n’est pas une option.”

Exam period is coming to an end when summer’s coming along, and usually a question appears in our minds : “Should I study or should I take a gap year ?”. Well, I decided to have one and then I ended up having two of them (haha).

La période d’examens se termine à l’approche de l’été et souvent la première question qu’on se pose est : “Vais-je étudier ou devrais-je profiter d’une année sabbatique ?”. Et bien, moi j’avais pris la décision d’en faire une et puis une autre s’en est suivit donc disons que les années sabbatique et moi on s’entend bien (haha). 

No but seriously, I found during these two years many pros and cons to a year without studies…hence my idea to write you about my experience. I realized that a lot of people around me had also had a gap year and that it’d be more interesting for you to have more opinions than just mine.

Toute blague à part, j’ai trouvé durant ces deux années plusieurs avantages et inconvénients à une année sans études…d’où mon idée de vous écrire un article sur mon expérience. J’ai réalisé que plusieurs personnes autour de moi avaient aussi fait l’expérience d’une année sabbatique et que ce serait d’autant plus intéressant pour vous d’avoir un nombre plus important d’avis que seulement le mien. 

I therefore asked a few of my friends with different stories and living environments, to tell me about their thoughts on the subject. For example, in Finland army is obligatory for boys, thereby nearly every single one of them has a year without school because they need to do the army formation.

J’ai alors demandé à plusieurs de mes amis avec des histoires et cadres de vie différents, de raconter leurs pensées sur le sujet. Par exemple, en Finlande l’armée est obligatoire pour les garçons, de ce fait chacun d’entre eux ont une année sans études car ils se trouvent forcés à aller faire une formation militaire. 

“The army learned me to communicate better and to open to others. But I also realized how much more enjoyable it was to work at a “common” work place than in the army.” – a friend in the army

“L’armée m’a apprit à mieux communiquer et à m’ouvrir aux autres. Mais aussi à réaliser à quel point il est plus agréable de travailler au sein d’un métier -commun- que de travailler à l’armée.” – ami présent à l’armée

Some people may go abroad during their year, I could be an example. My case differentiates by the fact that I returned to my home country that is not foreign to me.

Il se peut que des personnes aillent à l’étranger durant leur année, j’en suis un premier exemple. Mon cas se différencie du fait que je sois retourné dans mon pays d’origine qui ne m’est pas inconnu. 

“Returning to my home country taught me a lot about myself, to understand where I came from and also to improve in my native languages : Finnish and Swedish. I had the chance to find a job too, where I learned about the professional environment, teamwork and work ethic.” – Ellen, a gap year in Finland

“De retourner dans mon pays d’origine, m’a permit d’apprendre sur moi-même, comprendre d’où je venais mais aussi d’améliorer mes deux langues natales : le finnois et le suédois. J’ai aussi eu la chance de trouver un travail qui m’a énormément apprit sur le monde professionnel, le travail d’équipe et l’éthique au travail. ” – Ellen, une année sabbatique en Finlande.

An other quite common case is to go in a totally foreign country. Everything is new, but in these kind of situations, you need to adapt yourself very quickly to others and it’s a skill that can be useful in your future life too.

Un autre cas assez commun est que l’on parte dans un pays qui nous est totalement inconnu. Tout vous est nouveau, mais je trouve que dans situations comme ça, on doit s’adapter très vite et c’est quelque chose qui est aussi très important dans notre vie futur. 

“I discovered a new culture, new people, a new way of life and I learned a lot about myself. I’m definitely more independent, more mature and more respectful.” – a friend been to the USA for a year.

“J’ai découvert une nouvelle culture, de nouvelle personnes, un nouveau mode de vie mais j’ai aussi beaucoup apprit sur moi-même. Je suis incontestablement devenu plus indépendant, plus mature et plus respectueux.” – un ami parti un an aux Etats Unis.

A last but not least possibility is to stay in your normal location but to develop yourself in that environment.

Une dernière possibilité qui me vient à l’esprit est de tout simplement resté dans son milieu habituel mais de se développer au sein de cet environnement. 

“I’ve worked, I focused on my main interests, tried new things and met incredible people. I opened my eyes on several things in my daily life that I normally didn’t see when I was in my usual rut.” – a Finnish friend who stayed in Finland for her gap year.

“J’ai travaillé, j’ai approfondi mes centres d’intérêts, essayé de nouvelles choses et fais la connaissances de personnes extraordinaires. J’ai ouvert les yeux sur plusieurs aspects de mon quotidien que l’on remarque pas forcément lorsqu’on est dans sa routine habituelle.” – une amie finlandaise resté en Finlande pour son année sabbatique

These testimonials resumed many positive points that you can have during a gap year. However I can gather some aspects that you should not neglect before you decide to jump on board :

  • You need to have a precise idea of what you want from your gap year, it’s better to plan if you want to work, travel, …
  • I sometimes found it difficult to have other friends studying and having a “student life” and not belong myself in that “student life”.
  • If you go abroad, don’t forget that you’ll certainly miss your family, friends, …and you have to be ready to adapt yourself to things you’re not used to.
  • MANAGE YOUR MONEY.

Ces témoignages résument assez bien plusieurs point positif que l’on peut expérimenter durant son année. Cependant je peux vous regrouper quelques point qu’il ne faut pas négliger avant de se lancé dedans : 

  • Il faut avoir une idée précise de ce que l’on veut tirer de son année, il est mieux de bien planifier si l’on veut travailler, voyager, …
  • J’ai parfois trouvé ça difficile de voir d’autres amis étudier et avoir une “vie d’étudiant” et de ne pas forcément moi appartenir à cette “vie étudiante”. 
  • Si l’on part à l’étranger, il ne faut pas oublier que le manque des proches est assez courant et qu’il faut être prêt à s’adapter à des choses auxquelles on a pas forcément l’habitude.
  • GEREZ BIEN VOTRE ARGENT. 

I hope this blog post was helpful and you like it. I don’t regret my gap years at all and am endlessly grateful for all the things I’ve learnt and the friends that I’ve made. 

J’espère que cette article vous a plu et que si vous songez à prendre une année sabbatique ou non, que ces + et – ont pu vous guider dans votre choix. Je ne regrette pas du tout mes années sabbatiques et je suis infiniment reconnaissante de tout ce que j’ai apprit et des amis que j’ai pu me faire.

xx, Ellen 

3 thoughts on “GAP YEAR, yes or no ?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s